image sport
illustration site
illustration cours
icone facebook icone instagram icone twitter

Histoire
et missions

Le CREPS Bourgogne-Franche-Comté est un établissement fort de 77 ans d’histoire au service des politiques publiques nationales et territoriales en matière de sport, jeunesse, éducation populaire, santé et emploi.

photo ancienne Creps

L’histoire débute en 1942 avec la réquisition par l’État de la propriété dite « en Lichey » dédiée à la création d’un CREGS (centre régional d’ducation générale et sportive) qui dispense des brevets de moniteurs, stages d’instituteurs et stages sportifs

En 1946, il est transformé en CREPS (centre régional d’éducation physique et sportive) et bénéficie de l’ajout en 1948 du « château Cateau » soit 23 hectares situés aux portes de Dijon et dédiés à la formation des cadres sportifs et en particulier les professeurs d’EPS. 

En 1975, le CREPS perd cette dernière formation mais se structure autour des Brevets d’État sportifs.
Le 14 mars 1986, il devient par décret « centre d’éducation populaire et de sport » tout en conservant le même acronyme mais avec un statut d’établissement national. Les trois missions sont désormais mises en place : formation aux métiers du sport et de l’animation, sport de haut niveau et soutien à la vie associative.

En février 2016, la loi NOTRe institue les centres de ressources d’expertise et de performance sportive qui deviennent des établissements publics locaux de formation dans le domaine du sport, de la jeunesse et de l’éducation populaire dont le personnel ouvrier et technique est transféré aux régions ainsi que le patrimoine immobilier. 

Le CREPS Bourgogne-Franche-Comté est le premier à signer la convention tripartite avec l’État et la région Bourgogne-Franche-Comté en présence de la ministre des Sports. Cette gouvernance offre une formidable opportunité pour des projets ambitieux et adaptés aux évolutions du sport de haut niveau (PARIS2024), à la réforme des qualifications, aux dispositifs de formation ainsi qu’au développement du sport santé et bien-être. Un exemple significatif est l’ouverture au 1er janvier 2019 du site de Besançon ; ouverture sur davantage de territoire avec une plus grande diversité de populations et de partenaires.

C’est dans ce nouvel environnement que le projet d’établissement, véritable feuille de route pour les 5 années à venir, a été élaboré de manière pragmatique et transversale, dans le cadre d’une démarche participative associant les personnels ainsi que les partenaires institutionnels, associatifs et économiques du CREPS.

Le CREPS doit, ainsi, être identifié aujourd’hui :

  • comme un établissement pour l’accueil et le développement des pratiques sportives de haut-niveau,
  • comme un opérateur public des formations professionnelles des métiers du sport et de l’animation,
  • comme un établissement pilote sur la formation à distance et son déploiement,
  • comme un lieu de travail ouvert au mouvement associatif et sportif,
  • comme un dispositif d’accueil dont la capacité et la qualité offrent aux stagiaires les meilleures conditions de séjour,
  • comme un centre d’évaluation permettant d’optimiser les performances des athlètes (réalisation de tests VO2 max, prise de lactate, analyse du mouvement…),
  • comme un centre de soins pour le sportif, grâce à ces kinésithérapeutes, médecins, diététicienne, psychologue.